Dormir dans une galerie d'art

les chambres d'hôtes de La Dîme de Pampigny

Les chambres d'hôtes, au nombre de 3, à La Dîme de Pampigny, consistent en de petites suites indépendantes comprenant une chambre à coucher, un espace salon et une salle de bain ou douche. Elles sont de plein pied et donnent sur les jardins ou la cour pavée.

Luxueusement meublées, leur décoration fait aussi appel à des oeuvres disponibles à la galerie. Elles sont équipées (Télé, WiFi, frigo et, dans un cas, kitchenette).
Parking et petit déjeuner sont compris.

Tarifs

Pour deux personnes/Fr. 180.- la nuitée/petit déjeuner compris.
Forfait sur demande pour séjour d'une semaine ou d'un mois.

La Dîme de Pampigny :

La Dîme, un des plus beaux bâtiments de la zone historique du village, date du 18ème siècle. Entourée de ses quelques 5'000 mètres carrés de jardins et vergers elle est au coeur du village et avec une vue dégagée sur les montagnes jurassiennes.

Elle est chargée d'histoire : érigée initialement pour recevoir la dîme - impôt en nature dont devaient s'acquitter les paysans de la région en échange de la protection du seigneur de l'endroit, la bâtisse consistait initialement en une grange spacieuse capable de contenir un volume appréciable de grain et fourrage.

Exploitée ensuite comme ferme jusqu'au début du siècle dernier, le bâtiment passe entre les mains de différents propriétaires. L'un d'eux lui donnera au début des années 1960 son aspect extérieur actuel en retirant le crépis de ciment, traditionnel dans le Canton de Vaud, et laissant apparent les boulets dont sont constitués les murs qui à leur base font plus d'un mètre d'épaisseur.

En 1988, Agnès et Len Martel rachètent la propriété à Jean Anouilh, le dramaturge français et transforment l'intérieur de la maison, amenant toute la lumière possible dans ses vastes volumes.

Aujourd'hui, habitée, La Dîme abrite encore la Galerie Agnès Martel, spécialisée en photographie contemporaine ainsi que plusieurs chambres d'hôtes.

Voir le flyer

Le village de Pampigny :

Village de la riviera lémanique, situé entre Genève et Lausanne, Pampigny est à 10 minutes de Morges en direction du Jura.

Niché en pleine campagne vaudoise, à la limite de la pré montagne jurassienne, le village est à 600 mètres d'altitude et domine le lac Léman. Le point de vue sur celui-ci avec les Alpes en arrière plan est spectaculaire.

Fort ancien, le village était déjà habité à l'âge du fer et à l'époque romaine.

La zone historique occupe la colline qui domine la commune. Sur le point culminant de cette colline se trouve l'église flanquée de la Cure, La Dîme et le Château. La zone comporte encore quelques grosses fermes aménagées ou transformées.

L'église date du XV ème. siècle. Catholique à l'origine mais plus depuis La Réforme, elle était dédiée à Saint Pierre. Ses fresques murales sont remarquables et la vue depuis le parvis permet d'embrasser la quasi-totalité du lac Léman.

Au sujet de Pampigny, Jean Anouilh écrivait : « j'ai découvert Pampigny, il y a quelques années. La campagne qui l'entoure, avec ses boqueteaux et ses vallons, est une des plus gracieuses du coin. Les vieilles granges sont restées les mêmes depuis des siècles. La petite église et la maison du pasteur sont presque un décor d'opéra comique, tellement elles sont harmonieuses. L'auberge communale, sur la petite place, est accueillante et on y mange très bien. Le béton ne semble pas avoir gagné la partie dans ce coin encore préservé... Pampigny, un des villages heureux de l'admirable arrière-pays de la jolie petite ville de Morges, restée intacte elle aussi... » Ces propos publiés dans l'Ouest Lémanique du 15 juin 1984 sont toujours d'actualité.

La situation et les possibilités :

De par sa localisation géographique, Pampigny est au centre de multiples possibilités dont en voici quelques unes :

Promenades : point de départ de grandes promenades pédestres. Partez de bon matin et prenez les chemins pour le Mont Tendre ou encore le village voisin qu'est l'Isle dont vous pouvez revenir en utilisant le BAM, petit train de campagne qui vous déposera à proximité de la Dîme. Grandes ballades en forêt aussi avec, au lever du jour, l'éveil des oiseaux.

Equitation : La région est connue pour être dédiée au sport équestre. Pas moins de trois importants manèges se trouvent dans un rayon de deux kilomètres autour de La Dîme.

Ski de fond et raquette : au col du Mollendruz, à 15 minutes en voiture. Passage obligé pour se rendre dans la vallée de Joux et son lac, ce col est très fréquenté en hiver par les amateurs de ski de fond et de raquette à neige. Le matériel se loue sur place et des kilomètres de pistes vous attendent. Au retour, une boisson chaude ou restauration au refuge du col, devant la flambée dans la cheminée est un bon moment de détente.

Gastronomie : les bonnes tables abondent. Certaines sont consacrées par le Gault Millau.

Pour plus d'information : www.bnb.ch et www.morges.ch

haut de la page

Design by Benjamin Vial