cedric bregnard - germination
du 19 octobre au 7 décembre 2008

Au coeur de la démarche de Cedric Bregnard, il y a l'interrogation sur le mystère de la vie.
«Où va la vie quand elle quitte le corps ? Quelle empreinte laisse-t-elle ? ». Telles furent les questions qui sous-tendirent son travail de diplôme représentant une série de portraits de défunts (1998).
« Comment la vie peut-elle jaillir de l'inanimé ? », résuma dès lors sa nouvelle quête visuelle sur les graines et la germination.

C'est dans le passage d'un travail à l'autre - du vivant à l'inanimé (La mort), de l'inanimé au vivant (Germination) - que ce mystère est le plus perceptible. La photographie est alors tentative de saisir l'instant le plus riche en devenir pour l'éterniser.

Instants de Vie qui habitent et animent le papier, comme dans le triptyque de la fleur de framboisier : le bouton, sous son apparence délicate, recèle, formidablement concentrée, toute l'énergie de l'éclosion.

Devant la perfection de la nature, comme devant le repos de la mort, le regard du photographe est empreint du plus grand respect. La mise en image, dépouillée à l'extrême, vise à faire exister le sujet dans toute sa pureté, loin de toute anecdote.
Et les très grands formats donnent à ces graines, à ces pousses, une présence saisissante.
Devant telle branche en bourgeons, on a l'impression, que si l'on reste assez longtemps... on les verra éclore...

Christian Viredaz

Etat du stock - épuisé

haut de la page

Design by Benjamin Vial